Qu'est-ce que la haute sensibilité ?

Définissons d'abord ce qu'elle n'est pas:  elle n'est ni une maladie, ni un trouble, ni un défaut. Elle n'est pas non plus synonyme de fragilité. Si les personnes hautement sensibles sont généralement plus émotives, la haute sensibilité ne se résume pas à un taux d'émotivité élevé.

C'est un câblage neurologique et sensitif particulier qui a un impact sur la manière de penser, de ressentir et d'être au monde. On pourrait dire qu'il s'agit d'une hyper-présence au monde dans le sens que les ultra sensibles ressentent et vivent généralement les choses de manière plus forte, intense et complexe que les autres. Les manifestations  varient en intensité et en forme selon chaque personne.

Ces dernières années, le sujet est devenu "à la mode". Beaucoup s'en sont donc emparé médiatiquement et on trouvera beaucoup de polémique et d'avis plus ou moins avertis sur le sujet pendant que des études continuent d'être menées. Il est important de faire attention à ne pas tomber dans le piège de faire de la haute sensibilité une nouvelle "étiquette-bateau" qui permet de se ranger dans une case réductrice. On ne se réduit pas à "sa haute sensibilité", c'est une composante qu'on intègre. 

 

Dans les manifestations caractéristiques, on observe une hyperesthésie, c'est à dire une sensibilité plus élevée que la moyenne aux stimuli sensoriels. Par exemple, certaines personnes pourront très sensibles au bruit ou au contact de certaines matières qui touchent leur peau pendant que d'autres pourront avoir une hyper-acuité visuelle qui leur fait remarquer plein de détails ou des nuances que les autres ne voient pas. Cette captation de beaucoup d'informations sensorielles peut générer un sentiment de saturation, donner la sensation désagréable d'être débordé émotionnellement et engendrer de la fatigue. La haute sensibilité se caractérise également par une vie intérieure très riche et la faculté de ressentir profondément le monde, les évènements, les autres. Les personnes hautement sensibles sont plus facilement et profondément touchées, émues et impactées que la moyenne des gens par la beauté, les évènements positifs ou négatifs, la gentillesse ou encore la dureté. Véritables éponges, les ultra sensibles ressentent et vivent leurs émotions de manière plus intense. Un niveau d'empathie élevée est aussi caractéristique des personnes hautement sensibles qui ont une faculté fine de ressentir ce que l'autre vit, son état d'esprit même s'il ne s'exprime pas. La haute sensibilité peut également se manifester par un traitement de l'information approfondi ; les personnes hautement sensibles cogitent souvent beaucoup voire trop :-) ce qui engendre une fatigue mentale et des inquiétudes supérieures à la moyenne des gens. La créativité  et une intuition développée sont aussi des traits que l'ont retrouve très souvent chez les personnes hautement sensibles. Le besoin de sens et de relations authentiques et profondes est un point également saillant : avoir une activité professionnelle qui fait sens, cultiver des relations authentiques et profondes est essentiel pour les personnes hautement sensibles qui se retrouvent en souffrance si elles baignent dans un contexte de relations trop ou strictement superficielles. On retrouve beaucoup de traits communs entre les personnes à haut potentiel et les personnes hautement sensibles. On dit même que tous les HP sont hautement sensibles, ce qui n'est pas vrai pour l'inverse. La haute sensibilité est un cadeau, un atout et une force pour les personnes qui l'identifient, l'apprivoisent et apprennent à composer avec ce trait particulier qui teinte, oriente et complexifie leur vie et leur rapport aux autres et au monde.

 

 

Haute sensibilité - Ultra sensibilité - Hypersensibilité ... C'est pareil ?

Tous ces termes parlent d'une sensibilité plus élevée que la moyenne. Je privilégie les termes haute sensibilité et ultra sensibilité par rapport au terme hypersensibilité parce que le préfixe "hyper" contient une notion péjorative d'excès. Les termes haute ou ultra sensibilité expriment le caractère élevé de la sensibilité sans cette notion péjorative. Je rejoins donc Saverio Tomasella et son équipe de l'observatoire de la sensibilité dans leur manière d'aborder ces termes (définitions intéressantes sur une page de leur site via le lien suivant : terminologie).


4 composantes

« D » : Depth of processing : profondeur de traitement de l'information

« » : Over aroused : sollicitation plus forte aux stimuli (les évènements sont vécus avec plus d'intensité que la moyenne)

« E » : Emotional reactivity and high empathy : réactivité émotionnelle forte et empathie élevée

« S » : Sensitivity to subtle stimuli : sensibilité aux stimuli subtils (perception des odeurs, détails, bruits ou sensations plus fortes que la moyenne)

Selon l'échelle d'évaluation établie par Elaine Aron, ces 4 composantes permettent d'évaluer si une personne est hypersensible ou non.


Les bienfaits de la sophrologie 

Le processus d'accompagnement sophrologique invite à une meilleure connaissance de soi. Via les paramètres de la haute sensibilité et des outils spécifiques, les personnes qui vivent leur haute sensibilité comme un fardeau vont pouvoir la reconnaitre, l'apprivoiser, être plus attentifs aux écueils et mieux exploiter les ressources qu'elle leur offre. En devenant plus à l'écoute de leurs besoins particuliers, en apprenant à les respecter et à réguler leurs tensions psycho-corporelles, il s'agit de découvrir les clés permettant de se réconcilier avec sa haute sensibilité et d'en faire un atout pour cheminer plus sereinement dans le quotidien.

 

Ayant fait tout un cheminement me permettant de reconnaitre et d'apprivoiser ma haute sensibilité, j'ai à coeur de vous proposer un accompagnement qui puisse vous permettre d'apprivoiser la vôtre.